Randonnées pédestres en Corse

Accueil > Sentiers traversiers > A travers les pozzines…

A travers les pozzines…

lundi 9 avril 2018

Entre 1500 et 1700 mètres, le plateau du Coscione s’étire sur des centaines d’hectares. Un vallonnement incessant parsemé de buttes, de tertres, d’amas rocheux, où la végétation s’abrite.

JPEG - 69.9 ko

Voir la carte
Parcours : compter 3h
Dénivelés : voir le profil des randonnées

Paysage dantesque où le vide règne en maître. mais un vide de toute beauté, pur, étincelant quand le soleil l’enflamme, mais sournois, inquiétant, quand montent de la mer de sombres nuages noirs…

Des traces de biches et de mouflons découpent l’immensité. Mais nulle vie visible ne vient la troubler.
Le cri des glaces seul accompagne nos pas, le cri de la neige froissée, semblable au crissement d’une paire de ciseaux ouvrant un oursin. Minéral, un son purement minéral.

Blotties au pied de l’Incudine, les bergeries de Chiralba sont sous la neige, derrière des rideaux d’aulnes.
Au loin la montagne de Cagna s’habille de nuages noirs, la Sardaigne s’y noie. Seule l’île d’Asinara échappe encore à cette marée.

Tout un réseau de ruisseaux court et se ramifie dans ces étendues désertiques. Il forme des pozzines, des puits que les sables granitiques comblent peu à peu, dessinant à l’encre de Chine arabesques et idéogrammes.
Là, sur le bord, s’asseoir et s’asseoir encore…

Portfolio

  • Les pozzines zèbrent les champs de neige
  • Chaos de granit
  • S'asseoir et regarder encore et encore...
  • Clôture d'estive pour charger le bétail
  • Hiéroglyphe sur fond blanc
  • Bordure
  • Au-dessus des bergeries
  • Bergeries de Chiralba
  • Montée des nuages
  • Sous le nuage la trace se perd
  • Refuge de Bucchinera…