Randonnées pédestres en Corse

Accueil > Sentiers traversiers > Le Mont Incudine ( 2134 m)

Le Mont Incudine ( 2134 m)

jeudi 6 octobre 2016

Le Mont Incudine (2134 m) nous éloigne de Cagna et de sa typologie : forêt épaisse, impénétrable par endroits, grands arbres... Tout cela est derrière nous, à l’étage inférieur.
A l’Incudine la lande d’altitude, rase, domine, dans un saupoudrage de blocs granitiques.

Voir la carte
Parcours : compter 5h
Dénivelés : voir le profil des randonnées

L’ascension de l’Incudine s’effectue à partir du plateau de Coscione, mais aussi à partir des bergeries d’Asinao. Dénivelé et pénibilité ne sont pour ces deux accès pas de même ordre...

Sur le plateau de Coscione quelques arbres subsistent encore : érable, peuplier, hêtre, saule mais ils s’effacent rapidement autour de 1800 m d’altitude, relégués dans les chaos rocheux ou en fond de vallon, produit des multiples écobuages. Le saule glutineux seul suit le genévrier rampant vers les crêtes, mais n’en colonise que les thalwegs.

Sur ces terres d’altitude, de neige et de vent, les difficiles conditions météorologiques façonnent la végétation. Aussi rencontre t-on principalement genet épineux, genet de Lobel, genévrier, spinella, hellébore...

A partir de Quenza, 11km de route et de piste conduisent au refuge de Bucchinera
La piste fermée à la circulation se poursuit au delà.
La suivre jusqu’à l’embranchement des bergeries de Chiralbella, un panneau indique le sentier du berger. Des bergeries un sentier cairné conduit au col Bocca di Chiralba à travers divers écobuages sur les adrets. Tâches noires dans un lieu qui se veut préservé...
Au col de Chiralba nous trouvons le nouveau tracé du GR 2O, l’ancien tracé étant devenu variante. Le GR attaque de biais la dorsale qui conduit au col de Bocca Stazzunara (2025 m), puis à l’Incudine (2134 m), en 3 h environ depuis le refuge.
Pour la descente compter deux heures en effectuant la demi boucle indiquée sur la carte.

Du sommet de l’Incudine la vue embrasse le Golfe d’Ajaccio, du Valinco, la Sardaigne, la Maddalena, l’île de Tavolara, les îles Cerbicales, la plaine d’Aléria, l’île d’Elbe, l’Italie et notamment les Apennins, le Monte Rotondo et toute la chaîne traversière... Bref, il ne faut pas oublier sa paire de jumelles.

La traversée du plateau du Coscione, vaste étendue vallonnée, magnifique quand la neige la recouvre, serait monotone sans les chaos rocheux, les dentelles de granit qui portent toute la fantasmagorie des lieux.
Les légendes accolées au Castellu d’Ornuccio ((1745 m) illustrent l’influence de ces paysages sur les anciens...


Le mouflon et le cerf corso-sarde ont pour domaine le massif des Aiguilles de Bavella et l’Incudine.

Portfolio

  • Devant le refuge de Bucchinera
  • Spinella et ses fruits
  • Chevaux en liberté
  • Troupeaux
  • Genet de Lobel
  • Genévrier, fougère, érable, genet...
  • Bergerie de Chiralbella
  • Ecobuage vers Bocca di Chiralba
  • Signalisation au top !
  • Hêtraie vers la chapelle St Pierre
  • Au col de Stazzunara
  • Col de Stazzunara
  • Côte orientale (golfe de Porto Vecchio) et Bavella
  • Sur l'arête du sommet
  • Ille d'Elbe et Italie posées sur l'horizon
  • A chacun sa croix
  • Ile d'Elbe et Italie sur l'horizon
  • Tavolara, Maddalena, îles Cerbicales....
  • Descente à travers la lande
  • Sentier en direction de Castellu d'Ornucciu
  • Il est stipulé que les feux sont interdits...