Randonnées pédestres en Corse

Accueil > Sentiers traversiers > La clairière d’Ovace

La clairière d’Ovace

mardi 26 avril 2016

C’est une surprise, une magnifique surprise, une perle dans la montagne de Cagna. Jusqu’alors, sur les crêtes, que nous soyons venus de l’Est par les col de Ferula ou de Funtanella ou de l’Ouest, par Gianuccio, nous n’avons rencontré qu’une végétation rase, et des herbes rabougries ouvrant sur des panoramas grandioses.
Là nous découvrons une clairière aux herbes vertes et hautes, cernée de grands arbres, de magnifiques sapins au port majestueux, que dominent des sommets où les nuages s’accrochent.
La clairière d’Ovace est un croissant bien arrosé, au sol souple et par endroits spongieux !

Voir la carte
Parcours : compter 5h
Dénivelés : voir le profil des randonnées

Le parcours proposé peut s’effectuer à partir de Vacca ou de Naseo.
A partir de Vacca, il convient de poursuivre la piste et franchir la crête de la Barrona. Juste derrière, face à l’Uomo di Cagna, les bergeries de Naseo sont nichées en ubac dans le haut du vallon de Vivaggio. Le sentier débute 200 m avant de les rejoindre.

Dans un premier temps il est orienté plein nord puis tourne vers l’ouest pour franchir la Bocca di Tonnari, son ruisseau, et rejoindre, à l’est et sous la Pointe de Monaco, un vaste replat où émerge la ruine d’un abri de berger . (Dans ce virage débouche le sentier en provenance de Vacca si vous avez opté pour cet accès, en ne poursuivant pas la piste).

A partir du replat, abandonner le sentier bien tracé et se diriger vers le Monte Tignoso qui pointe dans le nord-nord-est, en suivant le tracé balisé de cairns. Il remonte l’enfilement de blocs qui ouvre l’accès à la clairière.
Traverser la clairière en se dirigeant vers l’autre pointe du croissant. Celle ci orientée vers l’ouest s’élève doucement vers un collet situé au sud-est de la Pointe d’Ovace , lui aussi encombré de nombreux blocs. Un alignement de cairns conduit alors aux ruines de la bergerie de Monaco, et, de là, au sentier bien tracé qui ramène au replat, traversé à l’aller après la Bocca di Tonnari.

Remettre alors ses pas dans ses pas.